La vie est... dure

Les blogs peuvent avoir un contenu sensible ou déclencheur. Le lecteur est invité à faire preuve de discernement.

Je suis bien conscient que je poste ceci sur un site rempli de gens qui vont regarder ce titre et se dire "NO SHIT".

La vie est dure.

La vie est difficile.

Cependant, je ne me suis pas permis de le reconnaître vraiment.

Du moins, pas jusqu'à récemment.

Et par récemment, je veux dire... hier.

Lorsque mon "masque de comédie" s'est brisé.

Mais je crois que je ne me suis pas vraiment "autorisée" à le faire.

J'ai juste... atteint un point où je ne pouvais plus prétendre que la vie n'était pas dure.

**respiration profonde**

Putain de merde, c'est difficile d'en parler.

Je suis "censé" être le "gamer animateur" de notre système.

Un hôte qui ne correspond même pas à la "définition" de l'hôte que notre système a le plus souvent entendue.

C'était toujours "trouvez celui qui fait le plus front, et c'est votre hôte !".

Nous n'avions pas assez de "sécurité" pour que mon rôle soit plus important que celui de n'importe qui d'autre. J'étais l'hôte de notre système, mais seulement dans le sens où un hôte masque et cache le désordre à tout le monde.

Les interrupteurs ? Quels interrupteurs ? C'est juste un "cerveau atteint de troubles de l'attention" !

Des changements dans les choses que nous aimons faire, manger, boire, porter, etc. Non, c'est juste mon cul neuro-divergent qui fait TOUT ça.

Il n'y a manifestement rien de bizarre ou d'inhabituel ici.

Pas de modification.

Pas d'amnésie.

Je ne suis que votre crétin aimable et spatial.

Peut-être n'ai-je jamais vraiment été un hôte, alors ? 

Honnêtement, je n'en suis pas sûr. 

Je devrais probablement rechercher les différents termes pour moi-même et me laisser guider. 

Mais en même temps... est-ce important ?

Si ce rôle que je joue est quelque chose que je suis enfin en mesure de laisser tomber... y a-t-il une raison de le nommer ?

Je suppose que nous verrons ce qui se passera à l'avenir dans ce domaine.

Pour l'instant, je veux essayer de résumer ce que je ressens et ce qui a fait tomber mon masque pour que j'en arrive là.

Tout d'abord. Je voudrais vous présenter quelques influences très importantes pour moi. Il s'agit de personnes/personnages/etc. qui m'ont façonné tout au long de mon existence.

...maintenant, en ignorant la quantité ABONDANTE de couleur verte que vous venez de subir... (^^" c'est l'une des choses les plus bizarres à voir quand je les mets l'une à côté de l'autre)

Tous ces gens/personnages.

Ils sont tous pleins d'énergie.

Ils sont (ou ont été à un moment donné) les mêmes "gamers alimentés par les troubles de l'attention" que ceux dont je parlais plus haut pour notre système.

Ils sont des exemples du type de personne que nous voulions être.

Ne jamais abandonner.

Ne jamais perdre espoir.

J'ai... honnêtement l'impression d'avoir manqué à l'essence même de ces personnes/personnages merveilleux.

Parce qu'hier, après des années de mise en bouteille de toutes les "négativités", j'ai craqué.

Ou du moins, c'est ce qu'a fait mon masque.

Et cela m'a fait réfléchir.

Aucune de ces personnes/personnages n'est /toujours/ heureuse de vivre.

La plupart d'entre eux ont pleuré à un moment ou à un autre.

(En regardant particulièrement Steve et MatPat rn)

Et cela m'amène à l'un des plus grands coups portés à mon masque de bonheur parfait ces derniers temps.

https://www.youtube.com/watch?v=8R1_TqU68yo

Nous sommes tombés sur cette vidéo alors que nous étions défoncés, le lendemain de sa sortie. Nous avions vu un épisode de l'une des chaînes théoriques que nous pensions être très agréable à regarder lorsque nous étions défoncés, et qui mentionnait que MatPat prenait sa retraite, et suggérait de regarder la vidéo que j'ai mise en lien pour l'explication.

Inutile de dire que ce n'était pas le moment ou les circonstances idéales pour apprendre cette nouvelle.

Surtout que mon système et moi-même regardons les chaînes théoriques de MatPat depuis plus longtemps qu'aucun d'entre nous ne peut s'en souvenir (hahaha... blagues sur l'amnésie ^^).

Mais sérieusement.

MatPat est l'un des rares bons créateurs en chair et en os qui nous ont accompagnés pendant si longtemps.

Même la transition d'Ethan, qui s'est éloigné des jeux, ne nous a pas frappés aussi durement. Bien que... cela a peut-être été le début de l'éclatement de mon masque, maintenant que j'y repense.

Je préfère que MatPat prenne sa retraite et laisse derrière lui une communauté aussi merveilleuse, qui continuera certainement à se développer et à prospérer aussi longtemps que l'Internet existera, plutôt que de le voir partir à cause de quelque chose de négatif.

Mais oof

Cela fait mal.

Mais bon... c'est aussi ce qui m'a conduit à ce moment, alors que j'écris ce billet. (J'espère qu'il a un peu de sens et qu'il ne s'agit pas d'une divagation bizarre...)

C'est en regardant à nouveau cette vidéo Goodbye Internet, ainsi que la suite "Goodbye Internet Meme Review" aujourd'hui, que j'ai commencé à réaliser que même les personnes les plus heureuses parmi les gens/personnages que j'ai partagés...

Eh bien, ils ne sont pas comme ça 100% du temps.

Les gens sont bien... des gens.

Les personnages... oui, ils ne sont peut-être pas humains. Mais ils ont aussi des émotions, et ces émotions sont exprimées dans leurs sources.

Ce n'est pas toujours le bonheur.

Il y a de la colère.

Il y a de la tristesse.

Il y a de l'amour.

Il y a même du désespoir.

Même M. "Ultime espoir" a été confronté... À PLUSIEURS reprises... au désespoir.

Mais cela ne l'a pas empêché de se battre.

Je peux être triste. Je peux perdre espoir. Je peux vouloir abandonner.

Je peux... souhaiter ne pas exister.

Ce n'est pas un "échec". C'est... avoir des émotions. C'est être... humain. (aussi nul que soit un humain mortel)

Le fait que je perde espoir ne signifie pas que je ne VEUX plus avoir d'espoir.

Cela signifie simplement que... je ne l'ai pas pour l'instant.

Et ce n'est pas grave.

En revoyant les adieux de MatPat et en écoutant comment il se concentrait sur les différents projets et idées qu'il avait eus, ainsi que sur sa famille... j'ai également réalisé une autre chose.

Non seulement c'est bien d'être PLUS qu'un "gamer alimenté par les TDAH".

Mais... lorsque cela ne doit plus être mon travail/rôle, cela signifie que j'ai la possibilité de changer de centre d'intérêt.

J'arrive à comprendre ce que j'aime.

Je n'ai pas besoin de faire semblant d'aimer tout ce qu'un de nos alters mentionne aimer afin de maintenir la continuité.

Je ne suis pas obligé de faire semblant d'être excité et d'entamer des discussions sur Vendredi 13, Saw ou d'autres franchises d'horreur. Je n'ai pas à faire semblant d'aimer lire Dostoïevski ou Tolstoï pendant mon temps libre. Je n'ai pas à faire semblant de remplir des mots croisés ou des cryptogrammes pour le plaisir.

Il y a des alters dans mon système qui aiment ces choses.

Mais ils ne sont pas /moi/.

Honnêtement, je ne suis pas un grand fan d'horreur. Les gouffres et les profondeurs de TotK me suffisent amplement.

Et hey... peut-être que cela fait de moi une personne un peu "nulle".

Mais bon... nous avons vécu suffisamment de traumatismes pour que certains d'entre nous veuillent simplement... des choses heureuses/agréables.

Je laisserai Alexei regarder et jouer aux films d'horreur. C'est quelque chose qu'ils aiment vraiment.

Je laisserai certaines filles et Talyn lire leurs livres. Je ne veux pas investir autant d'énergie cérébrale pour comprendre et apprécier le type d'auteurs qu'ils écrivent.

Je laisse Vessalius et nos espions s'occuper des mots croisés et des codes.

Au lieu de cela, je peux me consacrer à ce que je veux vraiment faire.

Je veux être pleinement moi-même.

Et wow... je n'ai pas encore terminé cet article de blog, et je suis déjà en mesure de me décharger de BEAUCOUP de choses.

Je n'ai pas à masquer mes émotions.

Je n'ai pas besoin de faire semblant d'aimer des choses que je n'aime pas.... ou, du moins, je n'ai pas besoin de faire monter l'excitation au même niveau que les alters qui l'apprécient réellement. 

(Par exemple, j'adore cet anime/manga appelé Bungo Stray Dogs. Non seulement Fiodor Dostoïevski y joue un rôle, mais notre épouse/partenaire a été très impressionnée par la façon dont les thèmes de ses livres sont intégrés à la série. J'adore regarder la série et lire le manga. J'aime même théoriser sur ce qui pourrait se passer ensuite. Mais je ne vais pas aller chercher Crime et Châtiment ou L'Idiot pour les lire pendant mon temps libre).

Mais cette révélation soulève une question importante.

Qu'est-ce que je veux/qu'est-ce que j'aime faire ?

Ha ha ha

C'est...

C'est une question qui me pose problème depuis que nous avons commencé à prendre conscience de nous-mêmes.

Les gens m'ont carrément demandé ce que j'aimais.

Et les réponses ont été... variées, dans le meilleur des cas.

Les plus constants ont été : "Funko Pops, Donjons et Dragons, Hamilton et Legend of Zelda.

Les Funko Pops...hein. Je crois que c'est moi qui ai commencé à les collectionner. Mais nous collectionnons surtout des figurines dont nous avons des versions fictives. Donc... c'est plus un truc de système à ce stade.

Donjons et Dragons... J'aime vraiment ça. Cependant, le groupe avec lequel nous jouons n'a pas toujours été bon pour notre santé mentale. Il a été très déclencheur, et d'une manière qui m'a poussé à changer de groupe plus souvent qu'autrement. Encore une fois, il s'agit plutôt d'un problème systémique à ce stade.

Hamilton... hahahahahahahahaha. Vous vous souvenez que je suis un hôte et que je ne suis pas "censé" garder un traumatisme ? Eh bien, cela a échoué pendant et autour de 2020, avec quelques relations dans lesquelles je me suis engagée. Hamilton a été l'une des choses qui ont été fortement mêlées à cela... même si nous l'aimions bien avant.

Legend of Zelda. Ce n'est pas vraiment juste. Legend of Zelda est un intérêt spécial MAJEUR pour notre système depuis une éternité. Alors oui, j'aime ça. Et oui, Link est dans ma partie du système. Oui, j'aime vraiment beaucoup Legend of Zelda. Mais je ne veux pas que ce soit la seule chose que l'on associe à moi.

Je veux être une personne à part entière.

Je veux être plus que ce que j'ai été jusqu'à présent.

Mais je ne veux pas non plus exister ?

On dirait qu'il y a un conflit, là, hein.

Peut-être que je ne veux tout simplement pas exister dans l'état où je me trouve actuellement ?

C'est du moins ce que j'espère.

Ha.

Voilà que l'espoir se faufile à nouveau.

Peut-être ai-je la malédiction unique d'être optimiste même dans ma suicidalité ?

Alors peut-être que si cet espoir/optimisme s'installe, je devrais continuer à écrire ce billet.

Peut-être qu'à force de divagations et de pistes, je parviendrai à découvrir ce que j'AIME.

Hm.

J'aime la couleur verte. (Je me demande maintenant si cette couleur ne m'a pas été inconsciemment imposée par les personnes et les personnages que j'ai imaginés auparavant... probablement pas tout à fait, mais c'est une coïncidence intéressante).

J'aime mes femmes/amies et mes maris/amis et mes partenaires/conjoints dans notre système de partenariat. "Laleh". C'est le nom qu'on m'a donné pour la première fois, à l'époque où les deux systèmes pensaient avoir un nombre d'alters à deux chiffres au maximum. Aujourd'hui, je connais cet "alter singulier" sous d'autres noms.

Annabelle. La poupée rousse et ardente. Celle avec qui, si elle le voulait, je m'assiérais et regarderais les films d'Annabelle, même si je serais probablement effrayée à la fin de l'un d'entre eux. Je sais que la poupée Annabelle est à l'origine de son nom. Et, malgré mon appréhension de l'horreur, je peux en apprécier la beauté. Annabelle est peut-être une poupée, mais cela ne l'empêchera pas d'être une terreur pour les gens qui le méritent (l'alter, c'est-à-dire... je ne fais aucune supposition sur la poupée elle-même et sur ce qui a pu s'y attacher). Et je suis très fière qu'elle se batte pour elle et pour son système de toutes les façons possibles. Je t'aime, ma plus mignonne des femmes <3

Alice. La brune qui manie la lame vorpal, qui fait snicker-snack. Une violente explosion de beauté et de détermination. Elle est l'experte des plateformes dans le monde du jeu. Elle est souvent à l'avant droite d'Annabelle, car son statut de poupée de chiffon la rend difficile à déplacer. Elle est supposée être celle qui m'a un peu rejeté au départ. (C'est plus compliqué que ça, car je n'ai pas été impliqué dans cette histoire. Une de mes camarades a remarqué mes sentiments pour "Laleh" et lui a envoyé "Won't Say I'm in Love" du film Hercule de Disney en lui disant "C'est toi ?", ce à quoi elle a répondu qu'elle ne s'intéressait pas du tout à moi... mais les choses ont bien changé depuis ^^ et, pour ce que j'en sais, ce n'est peut-être pas Alice qui l'a fait). Quoi qu'il en soit, Alice ne se laisse pas faire. Elle défend ce qu'elle croit être juste et vrai et... est tout simplement une dure à cuire. Je t'aime, ma belle femme<3

Mikhail. Le feu et la fumée personnifiés. Très mignon, aussi bien avec moi qu'avec les autres qu'il aime. (Polyamorie entre les systèmes pour la WIN ! lol ^^). Personnellement, je ne l'ai pas côtoyé autant que d'autres dans ma "zone", mais je sais que les fois où je l'ai vu, je me suis toujours sentie en sécurité. Il est peut-être souvent grincheux, mais je sais que c'est en partie dû au fait qu'il a vu tant de choses qu'il aimait être brisées et/ou corrompues sous ses yeux. Il ne veut pas que cela se reproduise, et... oof. Je suis désolé, Mikhail. Vous êtes encore plus frontale, et vous avez déjà dû voir/entendre qu'un de vos petits amis/maris (à quel stade de la relation en sommes-nous ? ??) est... plus suicidaire que je ne l'ai jamais exprimé ouvertement auparavant. Cela... ne semble pas juste pour toi. Je sais que tu ne veux pas que je le masque ou quoi que ce soit d'autre... mais je suis désolée que ce soit l'une des premières choses qui me soit venue à l'esprit. Je t'aime, mon merveilleux petit ami/mari <3

Frei. Probablement ma partenaire la plus unique, en termes de... J'ai beaucoup joué avec eux, mais je ne me souviens de presque rien à son sujet, pour des raisons que je vais expliquer. Elle est mignonne et intelligente, et brillante dans toutes les interactions que j'ai eues. Cependant, il s'agit d'un personnage fictif d'un jeu appelé Hello Charlotte. Ce jeu est incroyablement important à la fois pour le système de notre partenaire et pour notre propre système. CEPENDANT, c'est aussi un déclencheur et presque personne dans notre système n'est autorisé à s'en souvenir... et c'est probablement moi qui en sais le MOINS. Je me souviens vaguement qu'elle est le personnage de l'Oracle... mais quand j'essaie de me souvenir de plus que cela, je... me heurte à un mur. Mais j'espère qu'elle sait que je l'aime et que j'écouterai toujours tout ce qu'elle me dira, même si je ne peux pas garantir que je retiendrai la moindre information. Je t'aime, mon incroyable esprit-bibliothécaire de mystère (mystère, du moins, pour moi) !

Je sais qu'il y en a d'autres qui composent "Laleh". Je sais que j'ai eu affaire à eux. Mais entre l'amnésie et d'autres nœuds d'alters à démêler, j'ai perdu les noms qui vont avec mes souvenirs et mes sentiments. Mais j'espère que chacun d'entre eux sait que je les aime et que je veux être avec eux pour toujours. <3

"Mais Gabriel, ne viens-tu pas de dire que tu es extrêmement suicidaire ? Que tu veux tout abandonner ? Comment vas-tu donc affirmer avec autant d'audace que tu veux être avec tes femmes/petits amis/partenaires/maris/petites amies/épouses/etc pour toujours, si tu ne peux même pas leur promettre le lendemain ?]" (Note : Alexei n'a pas vraiment dit ça, mais ça ressemblait un peu à leur voix quand je l'ai tapé).

Il est vrai que je ne peux pas leur promettre "demain". Mais je peux leur promettre que j'essaierai d'épuiser toutes les possibilités qui s'offrent à moi avant de m'éliminer de l'existence. D'autant plus que pour le garantir vraiment, j'entraînerais beaucoup plus de gens avec moi... Ce ne serait pas seulement mes amis et mes partenaires qui me perdraient. Mes amis perdraient aussi leurs partenaires. Et c'est moi qui serais responsable de leur assassinat.

Alors oui... je suis toujours très suicidaire. Je ne veux toujours pas exister. Je ne sais toujours pas ce que j'aime. Je ne sais pas si ce sentiment de ne pas vouloir exister disparaîtra. Mais, tout au plus, j'espère pouvoir disparaître en m'intégrant à de plus grandes parties de ma "région". Disparaître, mais sans effacer tout le monde. De ne pas m'effacer complètement, mais de... changer.

Mais avant cela, j'ai vraiment envie d'essayer l'existant... mais honnêtement.

Je veux essayer d'exister en tant que pomme de terre déprimée et anxieuse.

Je veux essayer d'exister et de ne pas faire semblant d'être heureuse... surtout avec mes partenaires (j'ai l'impression que j'ai honnêtement le plus grand mal à me permettre de ne pas être heureuse avec eux. Mais c'est à cause de pensées stupides comme "Oh... ils ont assez de soucis à se faire. Je ne veux pas qu'ils aient à s'inquiéter pour moi aussi". Ce qui... est stupide. Si je m'inquiète pour eux tout le temps, bien sûr qu'ils vont s'inquiéter pour moi aussi... de toute façon, certains d'entre eux ont déjà commencé à jouer avec mon masque depuis longtemps).

Blah.

Vivre, c'est franchement nul.

[C'est toi qui as toujours dit qu'il fallait le faire]

...c'était beaucoup plus facile quand "vivre honnêtement" était une mascarade de singularité.

Je suis désolée de ne pas avoir réussi à être honnête et entière auparavant.

Mais il me reste à espérer (une fois de plus, semble-t-il) que j'arriverai à trouver des choses que j'aime et que j'ai envie de faire.

Je sais que j'espérais que le fait de divaguer m'aiderait.

Mais il n'y a peut-être pas de mal à ce que cela prenne du temps.

Eh bien... C'est parti.



-=-=-=- Écrit par "Gabriel" -=-=-=-=-

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Le système de la fissure de l'étoile
4 mois il y a

"Le feu et la fumée personnifiés". Merde, et moi qui pensais que j'allais faire un billet entier sur les merveilles du noir de lampe. Je t'aime.
-Mikhaïl

Le système de la fissure de l'étoile
Répondre à  Les_fractales_de_la_neige
4 mois il y a

C'est la suie qui reste sur les lampes à huile. Elle est utilisée pour fabriquer des pigments comme l'encre.

De plus, vous êtes mignon.

Aller au contenu principal