Notre "jour de l'enfer" est dans une semaine

Les blogs peuvent avoir un contenu sensible ou déclencheur. Le lecteur est invité à faire preuve de discernement.

Donc...

Tout d'abord,

Le "jour de l'enfer" correspond à notre anniversaire.

C'est dans une semaine

Et, bien...

Ce jour a toujours été terrifiant pour notre système.

Les parents ont toujours veillé à ce qu'il en soit ainsi, même si d'autres ne le faisaient pas.

En général, d'autres personnes sont également impliquées.

Nous n'avons jamais rien fait d'autre que de célébrer des anniversaires en famille.

Au moins,

Pas avant que nous ayons déménagé.

Mais il serait alors rempli de faux amis et de leurs connaissances. 

Et, pour être tout à fait honnête,

Jusqu'à l'année dernière,

Je n'ai jamais pensé que notre anniversaire pouvait vraiment être joyeux.

Notre femme/partenaire-système et nous-mêmes avions un jour de congé.

Nos finances étaient en fait plutôt bonnes.

Nous avons juste passé une journée agréable à traîner ensemble.

Je ne me souviens pas de tout ce qui s'est passé.

Je sais que notre "grand frère" ou notre "meilleur ami" est venu déjeuner chez nous.

Je sais que nous sommes sortis avec notre femme pour aller chercher notre boisson d'anniversaire gratuite dans un café local.

Je pense que Wadanohara a été un peu le chef de file et qu'il a pu aller dans un magasin de bonbons.

Je sais avec certitude qu'elle et Efina se sont retrouvées au front pour avoir joué à un jeu de société avec notre système d'épouse/partenaire.

C'était quand même un peu effrayant.

Nous venions de travailler la veille.

C'est ce que nous faisions dans notre travail, où nous étions presque tout le temps en contact avec des agresseurs.

Nous savions que nous allions reprendre ce travail

Et dans cette situation

Dans la semaine, si ce n'est plus tôt.

Mais depuis le mois d'août,

Nous nous sommes considérablement retirés de ce travail

Nous ne restons qu'en cas d'urgence

Et encore,

Si notre femme/partenaire n'est pas en congé et ne peut pas rester pendant que je travaille,

Nous n'irons pas là-bas

Sinon, ce n'est pas sûr.

L'homme...

C'est vraiment bizarre.

Si vous nous aviez demandé, il y a un an, si nous pensions sincèrement qu'au cours de l'année suivante, nous allions subir notre opération, nous retirer du travail, postuler pour un tas d'emplois différents et, au moment critique où nous avons besoin d'un autre emploi avant de devoir revenir à celui-ci (un peu trop près à mon goût, mais cela n'a plus d'importance maintenant), être embauchés et même à peu près complètement formés... nous aurions eu de l'espoir, oui, mais nous n'aurions pas été capables de vous croire vraiment.

Et comme... même si nous n'avons pas l'énergie physique, mentale ou émotionnelle nécessaire pour que le travail soit facile, nos collègues et la direction du magasin sont vraiment sympas jusqu'à présent. Le travail lui-même est quelque chose que notre système veut essayer depuis aussi longtemps que nous nous en souvenons. (D'une manière ou d'une autre, nous pensions que nous n'aurions jamais l'occasion de le faire ? Je pense que nous pensions que c'était beaucoup plus intéressant que ça ne l'est en réalité ? lol).

Il s'agit d'un service à la clientèle ou d'une industrie alimentaire... ce n'est donc pas ce qu'il y a de mieux pour notre syndrome de stress post-traumatique. Mais nos collègues et le directeur du magasin ont l'air d'en avoir quelque chose à faire ? Par exemple, ils ont été très gentils lorsque nos jambes ne fonctionnaient pas tout à fait correctement (ce que j'espère que nous pourrons résoudre avec la consultation de kinésithérapie de demain...), et lorsque nous sommes arrivés et que nous ne pouvions pas nous arrêter de pleurer à cause d'un tas de flashbacks et d'autres stress, il y avait suffisamment de monde pour que nous puissions rentrer chez nous.

[Je détestais absolument pleurer devant mes collègues. Mais même MA suppression émotionnelle ne parvenait pas à l'arrêter].

Même si nous détestons être aussi ouvertement "vulnérables" (à défaut d'un meilleur mot) que nous l'avons été dans notre travail, nos collègues ont été formidables. Et franchement ? Ils ont tous été assez ouvertement vulnérables d'une manière ou d'une autre. Alors peut-être que cet endroit est vraiment décent ?

Le fait que plusieurs membres de l'équipe soient des membres de la communauté 2slgbtqia+ est également un atout.

Mais nous avons même carrément parlé de nos problèmes d'amnésie à quelques-uns de nos collègues.

Nous avons publié un commentaire sur notre trouble dissociatif de l'identité dans notre formulaire d'inscription, de sorte que notre responsable de magasin est au moins au courant, même si elle ne sait peut-être pas de quoi il s'agit.

De plus, nous en avons personnellement parlé à l'un de nos collègues (le MOD qui nous a laissé rentrer chez nous le jour des flashbacks) et nous lui avons expliqué les différents alters.

Et comme... il n'y a pas eu beaucoup de questions ou de discussions depuis, mais ils n'ont pas semblé le prendre négativement ?

Donc, notre travail est en fait très agréable.

(Je déteste que ce soit si agréable, cependant... cela fait chier que nous ayons toujours du mal à travailler plus de 15-20 heures par semaine. stupide traumatisme et stupide corps qui s'effondre)

En parlant de travail, et pour revenir au sujet initial.

La semaine prochaine, nous travaillerons pour la première fois le jour de notre anniversaire.

(Est-ce vraiment vrai ? J'ai l'impression de me souvenir d'avoir travaillé à notre ancien emploi dans l'industrie alimentaire une fois le jour de notre anniversaire, aussi... mais peut-être que c'était juste autour de notre anniversaire ? Je ne pense pas que nous nous souviendrons si c'était le jour de notre anniversaire ou non, tant que nous n'aurons pas surmonté le traumatisme qui s'est produit ce jour-là... yeesh. Note à moi-même : si nous pouvons à nouveau avoir des milkshakes le jour de notre anniversaire, je serai choquée.)

La semaine prochaine, nous travaillerons pour la première fois, mais à un poste où aucun de nos agresseurs ne sera présent (à moins bien sûr qu'ils ne viennent en tant que clients... ce qui, avec certains d'entre eux, ne me surprendrait pas). J'espère seulement que s'ils le font, ils ne feront pas tout un plat de notre anniversaire. Je ne sais pas comment nos collègues réagiraient...blah)

Mais le fait est que nous n'occupons plus un emploi dangereux.

Nous sommes mariés depuis plus d'un an à un partenaire-système extraordinaire.

C'est le premier anniversaire de notre mémoire où nous sommes plus en sécurité que nous ne l'aurions jamais imaginé.

Il se peut même qu'il soit vraiment agréable. [Mais je ne retiens pas mon souffle en ce qui concerne les clients. Ils ont toujours une façon de faire coïncider les pires aspects de nos relations avec eux avec les moments où nous avons le moindre espoir...].

Nous avons aussi quelques jours de congé après notre anniversaire ! Nous espérons donc pouvoir nous détendre à ce moment-là !

(Blah...le temps avance plus vite que je ne le souhaite. Je veux juste avoir à nouveau de l'énergie. Et ensuite le temps d'utiliser l'énergie comme je l'entends).

Quoi qu'il en soit, espérons que tout ira pour le mieux la semaine prochaine, même si d'autres alters se préparent encore au pire. (Ce sera bien quand nous nous sentirons en sécurité... probablement dans plusieurs années... et que nous ne nous préparerons plus comme ça).

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Le système de la fissure de l'étoile
4 mois il y a

Nous vous aimons tous tellement !

Aller au contenu principal