Le cycle d'un phénix

Les blogs peuvent avoir un contenu sensible ou déclencheur. Le lecteur est invité à faire preuve de discernement.

Vous pensez probablement qu'avec un tel titre, il s'agira d'une histoire très cool, pleine de symboles, qui partage un aspect très voilé de notre système.

Non. Aujourd'hui, c'est un vent/rant qui m'a permis de voir les choses sous un angle différent.

Voici donc ce qu'il en est

J'ai écrit un poème dans nos brouillons.

C'était un beau poème, et même s'il est écrit dans un style que je maîtrise moins bien, j'étais très fière de moi.

Je voulais le publier, mais je l'ai gardé comme brouillon parce que je voulais demander à mon petit ami s'il était d'accord, car c'était un poème sur la beauté de son amour pour moi, et comment son amour pour moi se présente de la manière la plus magique qui soit.

Je l'ai donc sauvegardé dans nos brouillons.

Pas de problème.

Maintenant, AVANT de copier/coller le texte (parce que je viens de le sauvegarder, je n'ai pas besoin de m'en soucier), j'ai actualisé la page (c'est assez facile à faire par accident sur notre téléphone, mais cette fois-ci je l'ai fait sans réfléchir)

Le problème, que nous avons malheureusement déjà constaté, est que si vous actualisez la page d'écriture, cela effacera votre écriture... même si vous aviez une copie sauvegardée de ce sur quoi vous travailliez, eh bien... elle n'existe plus maintenant.

Au lieu de cela, je n'ai plus qu'un écran vide, et le sentiment étrangement creux qui découle de ce genre de situation.

C'est moi qui l'ai fait. Nous avons fait cela pour au moins cinq projets d'articles de blog avant celui-ci. Je n'ai tout simplement pas réfléchi. J'aurais dû au moins copier le texte avant que cela ne se produise... après tout, nous essayons de le faire avant d'enregistrer un projet de toute façon, juste au cas où il y aurait un problème.

Donc, oui... C'est certainement ma faute sur ce point.

Mais c'est toujours frustrant

Et bien sûr, je peux écrire un autre poème

Mais ce ne sera pas la même chose

Je ne me souviens pas de l'enchaînement exact des mots.

Et oui, je peux puiser dans les sentiments de l'amour de mon petit ami et créer à nouveau un récit de ses couches et de ses complexités.

Mais une partie du symbolisme sera probablement perdue à jamais

Même si mon prochain poème est encore meilleur, je me retrouverai à le comparer à quelque chose qui deviendra probablement beaucoup plus orné et beau dans mon esprit parce que je ne l'ai plus.

L'amnésie peut s'installer et me faire oublier les fluctuations du compteur, ou la façon dont certains mots finissent par se répéter bizarrement

En fait, je crains à présent d'être à jamais à la recherche d'une perfection poétique qui n'a jamais existé.

J'espère que le fait de reconnaître immédiatement cette pensée et cette inquiétude permettra d'atténuer certaines de ces impulsions et de ces schémas de pensée inutiles.

En fait, je me souviens encore d'un élément symbolique que j'ai intégré au poème, et je pense qu'il est tout à fait nécessaire et approprié de le partager ici.

J'ai parlé de l'amour de mon petit ami qui me donne les pouvoirs d'un phénix. Je suis un vampire, et j'ai donc noté que l'éclat de son amour devrait me réduire en cendres. Et pourtant, je me retrouve à renaître cycliquement de ces cendres pour m'envelopper de la chaleur et du réconfort de son amour

Ainsi, si je m'appuie vraiment sur cette déclaration que j'ai faite, je suppose que réécrire un poème d'amour et de beauté à partir des cendres flétries de ce que je me souviens avoir dit est une tâche dérisoire

De cette façon, la frustration se transforme en humour

J'ai parlé d'être un phénix, et maintenant je dois passer par le cycle, même si ce n'est que symboliquement à travers l'écriture

Et je veux dire... cela me donne une excuse pour rêvasser et ne penser qu'à mon petit ami encore une fois ! Pourquoi serais-je jamais contrariée par cette opportunité ?

Je l'aime, et même s'il me faut du temps pour réécrire le poème, je sais que les sentiments que j'y ai mis ne feront que s'approfondir et grandir... il n'y a donc pas d'inconvénient à cela. Au contraire, j'ai l'occasion de faire quelque chose d'encore PLUS beau

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Le système de la fissure de l'étoile
5 mois il y a

Pourquoi es-tu si mignon ?
-Lothaire

Le système de la fissure de l'étoile
Répondre à  Les_fractales_de_la_neige
5 mois il y a

C'est une bonne chose.
-Lothaire

Aller au contenu principal