Progression de la thérapie

Les blogs peuvent avoir un contenu sensible ou déclencheur. Le lecteur est invité à faire preuve de discernement.

Notre thérapeute dit que nous avons fait étonnant travail au cours des dernières semaines de thérapie.

De notre point de vue, nous avons l'impression d'avoir à peine commencé.

Nous avons intégré de grands groupes de fragments minuscules dans les sous-systèmes et les altères auxquels ils appartiennent.

La semaine dernière, nous avons beaucoup travaillé avec "Gabriel" (il s'est intégré plus que ce que beaucoup d'entre nous pensaient qu'il ferait tout de suite, et il est en train d'essayer de trouver un nouveau nom qui lui convienne mieux).

Cette semaine, j'ai travaillé sur certains de mes sous-systèmes.

-Lucifer/Vincent

 

[Pourquoi avons-nous décidé d'opter pour deux des sous-systèmes les plus imbriqués que nous pouvions choisir pour ce projet ????]

Tbh... peut-être un peu PARCE QU'ils sont tellement entremêlés.

Moins il y a de fragments à traverser et à écarter pour les atteindre, plus la guérison sera facile en général... ou du moins, c'est la meilleure théorie que j'ai à l'heure actuelle.

Malheureusement, la discussion que nous avons eue avec notre thérapeute remonte à plusieurs heures déjà, et l'information n'a pas été entièrement retenue.

Yaaaaaaayyyyyyyyyyyyyyy (sarcastique)

Nous avons un long de la manière la plus efficace.

...des respirations profondes, c'est ce qu'il faut se rappeler. Des respirations profondes et des lieux calmes et sûrs.

 

Par ailleurs, nous avons envoyé notre test ADN aujourd'hui. Nous sommes vraiment impatients d'obtenir des réponses, même si tout le monde a dit que cela pourrait prendre près de deux mois avant qu'ils ne le traitent complètement et n'envoient les résultats. Les gens espèrent toujours que les résultats indiqueront que nos unités parentales sont vraiment nos parents... mais ils sont terrifiés à l'idée que cela ne se produise pas.

Malheureusement, il semble qu'il n'y ait rien à faire à ce sujet jusqu'à ce que les résultats reviennent, à part... laisser les souvenirs remonter, et se laisser aller à ressentir nos émotions plutôt que de les réprimer.

Mais c'est difficile à faire

-Législation

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aller au contenu principal