Commutation rapide

Les blogs peuvent avoir un contenu sensible ou déclencheur. Le lecteur est invité à faire preuve de discernement.

J'ai l'impression que ce billet doit être accompagné d'une sorte d'avertissement supplémentaire, mais je ne peux pas non plus mettre le doigt sur quoi que ce soit de spécifique qui puisse être mis dans un TW typique.

Je ne peux pas généraliser plus que ce dont nous parlons ici, c'est de l'extrême polyfragmentation que possède notre système.

-Législation

-=-=-=-=-=-

"Qu'est-ce qui se passe ? Quelqu'un peut-il me dire, s'il vous plaît ? Pourquoi je change plus vite que les chaînes de télévision ?"

...

...

...

Notre thérapeute et d'autres sources que nous avons consultées et sur lesquelles nous avons fait des recherches nous disent généralement que le changement rapide est qualifié de quelque chose comme "2+alternances/changements en une heure"

Je ne vais pas m'étendre sur la fréquence de nos échanges. Mais c'est une LOT plus que cela.

C'est ce que nous faisons... tout le temps.

24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365(.25) jours par an.

Notre cerveau... est une soupe.

Mais nous pensions que c'était normal.

Ou du moins "normal au sein de la communauté DID"

Je... pensais que le fait d'être abusé au point que la seule fonction de votre système a est simplement de *fonctionner* comme si elle était "normale" dans une certaine mesure.

Notre thérapeute a été de plus en plus alarmé au fur et à mesure que nous avons commencé à approfondir certains aspects de l'affaire. vraiment les mauvaises choses que nous avons vécues. Des choses qui, bien qu'il y ait sûrement un endroit et un moment pour en parler (évidemment pas en détail) quelque part... ce n'est pas ici et maintenant.

Quelle que soit la partie de la fonction de notre cerveau qui modifie la forme de... l'éclatement en morceaux.

Les parents et les unités parentales ne devraient en aucun cas être autorisés à laisser le cerveau de leur enfant ou de leur unité enfantine se pixelliser au point de devenir un pointillisme ou un motif de point de croix aux détails immaculés.

Je me demande si le temps passé à utiliser Microsoft Paint lorsque nous étions plus jeunes nous a fait réfléchir à des choses telles que la "résolution" (nous n'avions pas ce mot à l'époque) de l'image dépendait de la quantité et de la densité des pixels.

On a parfois l'impression que notre cerveau a fait un pas de plus et a décidé "Hey ! plus d'entre nous, nous pouvons mieux nous faire passer pour 'un seul' !"

"...ce sera le pointillisme le plus détaillé..."

"...le plus complexe des modèles de point de croix dragon de Teresa Wentzler..."

"...les plus gros points de diamant..."

"Mais à moins que quelqu'un ne regarde vraiment étroitement... ils ne vont rien savoir !"

[Insérer le rire d'un tueur en série d'anime fou/insensé ici]

Notre cerveau s'est dit "ah, oui (voix de John Mulaney), il est certain que *plus* d'alters tiendront dans le même espace"

Yeesh...

Il n'est pas étonnant que nous soyons toujours fatigués et tendus.

Il n'est pas étonnant que notre thérapeute spécialisé en DID, qui n'impose absolument pas l'intégration, nous ait dit (plutôt prévenu/accompagné) que l'intégration de nos alters à un certain degré était essentiellement la suivante inévitable. 

[Nous avons perdu le fil de nos pensées]

...

...

...

Je suis honnêtement surpris que nous ayons gardé le fil de nos pensées aussi longtemps. Je ne sais pas combien d'alters ont été mis en place pour taper autant.

Blah.

Au moins, le but de ce billet est de changer rapidement d'orientation, n'est-ce pas ?

Et si je vous disais que nous avons échangé quatre fois depuis le paragraphe/la phrase précédent(e) ?

Évidemment, vous ne pouvez pas voir à quelle vitesse nous tapons. Mais ce n'est pas si lent que ça (même si c'est sur notre téléphone intelligent, donc nous tapons juste avec le pouce). Mettez-nous sur un ordinateur avec un clavier et nous envoyons des messages à une vitesse folle {ah, nos bons vieux souvenirs de l'époque des forums/chatrooms où nous nous dépêchions de répondre dans un "fil" animé }).

Et nous avons ajouté je ne sais combien d'altères supplémentaires.

Putain de merde

...

Lorsque notre épouse/partenaire nous regarde et nous demande "comment vas-tu ? fonction?"

Le présent c'est ce qu'ils demandent.

Il n'est pas étonnant que notre thérapeute nous ait également fortement conseillé de suivre une thérapie deux fois par semaine, et d'en consacrer au moins une à l'emdr, et l'autre à tout ce qui est nécessaire.

Je ne sais pas si nous avions plus de points à partager, mais il est terrifiant d'être de plus en plus conscient de cette partie de notre expérience, alors je veux terminer ce billet avant qu'il n'y ait encore plus de révélations de type "flux de conscience" et essayer de jouer à Stardew Valley pendant un moment pour me calmer et me stabiliser un peu.

♤♡ Il sera intéressant de voir si notre amnésie bloque ce post de notre mémoire◇♧.

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
saoirse.t-e-c
Administrateur
19 jours il y a

En période de stress interne ou externe extrême, il nous arrive de changer rapidement d'attitude - nous appelons cela "changer de porte" parce que la porte tournante n'arrête pas de tourner. <Mais ce n'est pas notre habitude. Je ne peux pas imaginer ce que ce serait de faire cela tout le temps ! Vous méritez tous une récompense pour être capable de fonctionner comme ça. <3

Je pense que la thérapie deux fois par semaine fonctionne bien pour DID. Si nous pouvions nous le permettre, nous le ferions tout le temps. En l'état actuel des choses, nous alternons 2x une semaine, 1x la semaine suivante, 2x la semaine suivante, etc. Notre thérapeute n'est pas couvert par notre assurance, ce qui est dommage, mais il est difficile de trouver un bon thérapeute pour le DID. Si vous avez la possibilité d'y aller deux fois par semaine, je vous le recommande vivement.

saoirse.t-e-c
Administrateur
Répondre à  Les_fractales_de_la_neige
18 jours il y a

J'ai dû rire de l'improvisation. Lorsque je travaillais chez Microsoft, il y a quelques années, une équipe d'improvisation de "formation d'entreprise" était venue. Surprise, j'étais l'un des meilleurs dans les situations d'improvisation. C'est comme "si vous saviez...".

Il n'y a rien de mal à se mettre en invalidité lorsque c'est nécessaire. Nous avons été en invalidité les premières années. Je veux dire que ça craint, mais ça peut aussi être une bouée de sauvetage.

Aller au contenu principal