Cet article est difficile à publier pour nous

Les blogs peuvent avoir un contenu sensible ou déclencheur. Le lecteur est invité à faire preuve de discernement.

Le titre est très juste, car notre système a du mal à croire que nos souvenirs sont réels et qu'il ne s'agit pas d'une fantaisie que nous avons concoctée dans notre jeunesse et à laquelle nous avons ajouté des éléments au fil du temps... mais notre système croit également que cela est certainement... devrait être publié.

Parce qu'il devrait être normal d'avoir tort.

Il devrait être acceptable d'exprimer des souvenirs de la manière dont ils se sentent, même s'ils finissent par être en quelque sorte un masque pour les vrais souvenirs

Tant que nous ne prétendons pas être une ou plusieurs personnes spécifiques (pour lesquelles nous n'avons de toute façon pas assez de mémoire), quelle importance ?

Notre thérapeute a écouté nos histoires au cours des derniers mois, et les choses que nous avons dites ont rarement (voire jamais) contredit l'histoire dans son ensemble... et la seule fois où je me souviens que quelque chose de ce genre s'est produit, notre thérapeute a dit que nous avions 1) déjà déclaré que les options précédentes n'étaient que cela... des options/spéculations sur ce qui s'est passé... et 2) que ce que nous avons dit non seulement clarifiait ces spéculations, mais était également lié à d'autres choses que nous avions dites.

Notre thérapeute également Cela dit, compte tenu de l'âge que nous avions et des souvenirs que nous avons partagés, il n'y a que deux possibilités pour ce que ces souvenirs pourraient être s'ils ne sont PAS nos "vrais" souvenirs factuels.

Ces options sont les suivantes :

-Le matériel source de quelqu'un (et si c'est le cas, il serait étonnant que nous puissions trouver ce matériel). Dans ce cas, nos souvenirs peuvent être contextuellement inexacts, mais aussi... il y aurait toujours de vrais souvenirs cachés dans le symbolisme et la structure. Ainsi, les souvenirs dans leur ensemble valent toujours la peine d'être explorés.

-Allégorie. Celle-ci m'a un peu troublé, mais comme l'a expliqué notre thérapeute, elle avait du sens (bien que, d'après nos réactions à son explication et d'autres choses dont nous avons discuté, notre thérapeute ne croit pas que cette chose particulière soit le cas).

-Une autre suggestion spontanée de notre thérapeute, bien qu'il ait admis que c'était extrêmement improbable, est que nos soignants ont passé des documentaires très bizarrement spécifiques sur des lieux spécifiques, de manière répétée et presque en boucle, lorsque nous étions encore un bébé allongé sur une couverture.

Quoi qu'il en soit... les avertissements concernant l'exactitude de nos souvenirs ayant été écartés, voici d'autres raisons pour lesquelles notre système estime qu'il est vital de partager ce message :

-La vérité est souvent bien plus étrange que la fiction. Même si le contexte de nos souvenirs est inexact et qu'il s'agit simplement d'un déguisement pour d'autres souvenirs que nous n'avons pas encore découverts... cela ne signifie pas que quelqu'un d'autre n'a pas vécu quelque chose de semblable.

-Nous avons beaucoup de mal à nous croire en l'absence de preuves tangibles (merci le traumatisme du "gaslighting"). Nous nous croyons presque toujours dans l'erreur lorsque nous ne connaissons pas toute la situation... car comment pourrions-nous savoir que nous n'étions pas dans l'erreur si nous ne nous en souvenons pas ? (Encore une fois... merci le traumatisme du "gaslighting"). Nous pensons tous que ce billet nous aidera à mieux parler entre nous (surtout parce que notre communication interne est encore merdique, et que se parler par écrit est encore manière La rédaction de ce document nous permettra de nous contrecarrer l'un l'autre si nécessaire et de faire ressortir d'autres éléments qui soutiennent ou contrecarrent nos points de mémoire.

-=-=-=-=-=-

Avant d'entrer dans le vif du sujet, j'aimerais ajouter une clause de non-responsabilité. Notre système est désespérément espérant de se tromper sur ces souvenirs.

Pour nous, il serait beaucoup plus difficile de gérer émotionnellement ces souvenirs s'ils sont réels que s'ils sont erronés.

Parce que s'ils ont tort, notre vie a toujours été merdique. S'ils ont tort, nous avons toujours eu une famille très dégoûtante, ce qui ne changerait en rien nos sentiments à l'égard des unités parentales par rapport à ce que nous ressentons actuellement.

Toutefois, si ces souvenirs sont d'une manière ou d'une autre réelle... ce serait dévastateur. Cela signifierait que nous avons eu des gens qui se souciaient de nous et qui n'étaient pas complètement dégoûtants. Cela signifierait que notre dégoût et notre colère envers les unités parentales grandiraient et se transformeraient en une rage et une colère plus puissantes que celles auxquelles nous pourrions nous préparer.

Donc... oui. Si quelqu'un a d'autres idées sur la façon dont ces images pourraient ne PAS être réelles, nous serions ravis de les entendre.

-=-=-=-=-

Nous avons le souvenir d'avoir vécu en France jusqu'à l'âge de 1 à 2 ans.

Nous avons des souvenirs d'une "maman", d'un "papa", d'un "frère" et d'un ou deux frères et sœurs qui étaient censés être nos jumeaux/triplés, mais qui n'ont pas survécu.

Nous avons même de vagues souvenirs d'une "grand-mère" et d'un "grand-père"... du moins d'un côté.

Nous avons beaucoup de souvenirs de lieux qui ne sont pas ceux auxquels on pense "typiquement" lorsqu'on évoque la France.

La Tour Eiffel n'est pas très présente, voire pas du tout. Au lieu de cela, nous nous souvenons des rues pavées et des bâtiments enduits (il est amusant de constater que lorsque nous nous efforçons d'épeler "color/couleur", nous y ajoutons toujours un "e"... nous avons également remarqué que nous avons tendance à épeler d'autres mots de la manière "française"... sans même nous en rendre compte. aussi... pourquoi notre putain de nom d'utilisateur est-il français ici ??? Sérieusement, pourquoi ? Nous aurions pu facilement choisir un dérivé de "The Triforce System", comme nous l'avons fait sur nos autres réseaux sociaux basés sur le système... mais non. Ce n'est pas ce qui s'est passé)

Nous avons parlé à notre thérapeute de la fréquentation d'une grande église. (En fait, nous avons dit "eglise" car nous nous adressions à eux plutôt qu'à une église). Nous avons dit qu'il s'agissait probablement d'une forme de catholicisme, car il y avait le bassin/récipient d'eau bénite que nous avions vu dans d'autres églises catholiques... mais dans celle-ci, il s'agissait d'un coquillage géant.

Nous avons ri en disant que c'était stupide et que cela nous donnerait peut-être une raison de ne pas croire à notre histoire.

Mais je découvre qu'il y a une cathédrale à un certain endroit qui possède effectivement quelque chose de ce genre.

En regardant des photos des environs de cette cathédrale, nous avons découvert des pavés et des bâtiments qui correspondaient à nos souvenirs. Nous nous sommes même mis à pleurer lorsque nous avons vu ce type particulier de "balcon" de fenêtre dans un quartier résidentiel voisin, car il correspondait parfaitement au souvenir que nous avions du "balcon" sur lequel notre "maman" avait accroché une guirlande de pop-corn.

Nous nous souvenons que notre "maman" avait beaucoup de jolis flacons de parfum.

Nous avons des souvenirs de notre "papa" qui bricolait des horloges.

Nous avons des souvenirs de notre "frère" qui s'en prenait à nous... mais spécifiquement en français. (Nous avons un souvenir très clair de lui nous parlant en français... et nous avons une confirmation assez forte de la part de notre mère-unité que les langues que nos frères et sœurs plus âgés connaissaient ne comprenaient pas le français... ce qui soulève la question suivante : si cette personne n'était pas notre "frère", qui était-il ???? Qui parlait français autour de nous quand nous étions si jeunes ?)

...En rebondissant sur certaines de ces pensées...notre petits sont ceux qui parlent, lisent et écrivent le plus couramment le français. Il y a certainement quelques inexactitudes, mais cela semble rester dans les paramètres de "c'est notre langue maternelle, mais nous n'avons grandi avec elle que pendant les deux premières années de notre vie". Il s'agit donc de choses assez basiques. Il n'y a pas beaucoup de structures grammaticales. Il s'agit plutôt de choses simples comme les types de nourriture, les membres de la famille, les nombres... des choses typiquement enfantines.

Nous avons des souvenirs de "papa" qui nous faisait la lecture. La pièce dont nous nous souvenons ne ressemble en rien à celles dans lesquelles nous savons que notre unité-papa nous faisait la lecture. (Ce qui signifie l'une des choses suivantes, n'est-ce pas ? 1) pour une raison quelconque, dans cette pièce, rien d'effrayant ne s'est produit et nous avons pu faire la distinction entre "papa gentil" et "papa effrayant"...2) nous étions avec quelqu'un qui n'était pas "papa" (mais qui ???), ou il s'agit vraiment de notre papa (ce qui...correspond le mieux aux autres souvenirs, et à ce dont nos petits ont déjà un peu discuté).

Nous avons également beaucoup de souvenirs où nous faisons quelques pas et tombons. Là encore, nous avons considéré que c'était stupide et que c'était une raison pour ne pas tenir compte de tous nos souvenirs. Mais notre thérapeute nous a rappelé qu'à l'âge où nous nous souvenons, les enfants commencent généralement à apprendre à marcher... ces souvenirs sont donc tout à fait logiques.

Nous nous souvenons de maman qui jouait de la harpe et du piano. Nous pouvons penser à plusieurs endroits où nous avons certainement vu un piano au cours de notre vie. Mais qui et où aurions-nous vu une harpe ? Par exemple... peut-être dans certains films ? Mais c'était un souvenir à la première personne... (et je me souviens personnellement d'avoir touché les cordes et que maman m'a laissé "jouer de la harpe" en m'aidant).

Il y a certainement d'autres choses dont nous nous souvenons (en particulier le fait d'avoir été enlevés à la France et emmenés en Amérique), mais nous commençons à être dissociés et nous devons bientôt partir au travail... il est donc préférable d'attendre avant d'approfondir tout cela maintenant...

Nous éditerons probablement ce document au fur et à mesure que nous y réfléchirons. Ne serait-ce que pour compiler ces pensées et ces souvenirs en un seul endroit où notre système pourra les examiner et les critiquer pour en vérifier l'exactitude et la légitimité. Évidemment, la meilleure façon de comprendre tout cela est de faire un test ADN. Mais il faudra économiser pour cela, alors en attendant... essayer de penser à d'autres possibilités pourrait nous aider à ne pas nous sentir complètement fous.

11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
saoirse.t-e-c
Administrateur
1 mois il y a

Où auriez-vous pu entendre/apprendre le français, en particulier à vos enfants ?

Le système de la fissure de l'étoile
1 mois il y a

Nous sommes vraiment fiers de vous tous pour avoir fait tant d'efforts en thérapie et pour être parvenus à découvrir ces souvenirs en premier lieu. Quoi qu'il arrive, nous serons là pour vous tous.

Opossum
1 mois il y a

J'allais être tout à fait d'accord avec l'idée d'allégorie, mais vous avez dit que votre thérapeute ne croit pas que c'est la réalité... cela signifie-t-il que votre thérapeute croit que ce sont de vrais souvenirs ? Parce qu'il serait probablement le mieux placé pour voir et comprendre ce qui a le plus de sens dans tout ce que vous partagez (et surtout s'il y a des informations supplémentaires que vous avez été et/ou avez l'intention de garder seulement en thérapie) /g

Quoi qu'il en soit, j'espère que vous serez en mesure d'obtenir un test ADN ou une autre forme pour donner un sens à tout cela bientôt ! /pos
(Tbh, je ne peux même pas m'imaginer avoir à régler des choses comme ça... peut-être essayer de prendre soin de soi pendant tout ce temps, aussi ? /g /npa)
-Ty

Aller au contenu principal