Je faisais tout de travers (pt.1 ?)

Les blogs peuvent avoir un contenu sensible ou déclencheur. Le lecteur est invité à faire preuve de discernement.

L'année dernière, ou plus, j'ai fait un énorme effort pour déconstruire tout un tas de choses qui m'avaient été dites/consommées par le grand public sur la façon dont on est "censé" aborder les SID/SSO. J'ai suivi ces guides, j'ai fait ce qu'on m'avait dit de faire. Avec le temps, j'ai commencé à me rendre compte que les personnes qui me disaient ces choses étaient des personnes qui luttaient encore très sérieusement contre leurs symptômes - si c'étaient les stratégies qu'ils utilisaient, elles ne fonctionnaient manifestement pas pour eux, alors pourquoi leur faisais-je confiance pour avoir les réponses ? Cela ne veut pas dire qu'ils n'ont pas de réponses pour certaines personnes, mais cela valait la peine de prendre du recul et de réévaluer ce qui pouvait vraiment me convenir pour prendre les bonnes décisions dans le cadre d'un voyage de guérison pour moi-même. Et bon sang, c'était la bonne décision.

Je ne suis pas là pour faire une dissertation exhaustive de ce que j'ai vécu au cours de l'année écoulée - pas maintenant en tout cas - mais j'ai besoin de me défouler un peu ou de sortir quelque chose et une partie de ma guérison a consisté à être moins publique à propos de ces choses, donc cela me semble être un espace plus sûr pour en parler. idk. 

PERSONNE NE VOULAIT QU'ON LUI DONNE DU TEMPS, DE L'ESPACE, QU'ON LE CONSIDÈRE COMME SA PROPRE PERSONNE ET QU'ON LUI PERMETTE DE VIVRE SA PROPRE VIE. Oh mon Dieu, traiter les choses de cette manière était incroyablement malsain (pour moi) et incroyablement destructeur. Je ne sais pas si c'est utile pour certaines personnes, mais je vous en prie, si vous suivez ces conseils et que vous avez toujours des symptômes intenses, faites un sérieux check-in interne parce que c'est le mauvais chemin que j'ai suivi et je ne sais pas où et qui a commencé à me donner ces conseils, mais c'était incroyablement nocif. La nature complaisante des gens a poussé les parties à se contenter de " ok ouais je suppose que c'est ce que je suis censée penser/vouloir/dire/faire " et à suivre le mouvement et NON ils ne voulaient pas cela et NON ce n'était pas utile et cela a causé tellement de stress et d'épuisement et de mépris et c'était tellement toxique. 

S'il vous plaît, écoutez-vous et écoutez ce dont vous avez besoin. Ne vous contentez pas de suivre ce que vous disent des gens au hasard qui n'ont pas encore compris eux-mêmes ce qu'il faut faire. Cela vaut pour moi. Cela concerne tout le monde. Parce que c'est dur ici et qu'il est facile de se tromper de chemin.

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
sharon.t-e-c
Administrateur
1 mois il y a

Le chemin de la guérison sera différent pour chacun. Même si, dans notre système, certains d'entre nous "veulent être leur propre personne", nous nous rendons compte qu'il n'est pas constructif de simplement "vivre sa propre vie". Nous sommes une équipe. C'est NOTRE vie, pas la mienne. Je pense qu'une grande partie de notre succès est due à notre structure de type "conseil de direction", où nous prenons des décisions collectivement. Avons-nous tout compris ? Non.

Forest (l'un d'entre nous) aime à souligner que l'autorité ultime sur ce qui est "bon" pour notre vie se trouve à l'intérieur, par la réflexion, et ne provient pas d'une source extérieure. La thérapie peut aider. La thérapie peut faire du mal. Il en va de même pour les conseils. Au fil des années, vous apprenez à vous faire confiance et à vous écouter de plus en plus.

C'est bien que vous suiviez votre propre chemin.

Les_fractales_de_la_neige
1 mois il y a

Je pense que TEC a très bien résumé la situation. Le chemin de la guérison est différent pour chacun. Je sais que pour nous, "chacun a sa propre vie", c'est aussi simple que... nous laissons nos alters s'habiller comme ils le souhaitent (tant que c'est approprié), nous laissons les gens avoir leurs propres passe-temps et projets, et nous signons leurs messages (ce dernier point aide également l'ensemble du système, car il nous aide à localiser les bons alters s'il y a une confusion à dissiper, ou si des excuses doivent être faites [nous privilégions toujours la responsabilité du système, mais nous nous efforçons de faire en sorte que les alters spécifiques fassent également amende honorable]). En dehors de cela, c'est notre vie. Nous prenons les décisions ensemble, du mieux que nous pouvons.
Je suis heureuse que vous ayez trouvé le meilleur chemin pour vous, cependant. Ce processus peut être... incroyablement difficile, alors nous sommes fiers de vous !
Nous n'avons pas été sur tiktok ces derniers temps, mais vous avez manqué à notre système !
/gen
-Législation

Le système de la fissure de l'étoile
1 mois il y a

J'apprécie cela, parce que notre système a lutté avec cela aussi, je pense. Nous essayons de nous différencier lorsque nous sommes sur le devant de la scène, parce que pour nous, le fait d'être mélangé n'est généralement que la dissociation d'un stress ou d'une émotion non résolue. Mais c'est pour que les alters individuels puissent comprendre pourquoi ils font front et qui ils sont, parce que tout cela est intrinsèquement lié à notre traumatisme, et nous sommes très motivés pour guérir pour des raisons personnelles.

Chaque fois que nous essayons de nous considérer comme des "personnes individuelles" plutôt que comme une équipe, cela nous perturbe. Nous avons pour objectif la multiplicité fonctionnelle et nous nous considérons sans aucun doute comme des êtres/familles distincts. Mais en fin de compte, nous sommes ici pour nous soutenir les uns les autres, pas pour être séparés.

Il y a aussi un élément d'insécurité dans notre attachement personnel à nos camarades de tête, sur lequel nous devons être honnêtes avec nous-mêmes. Nous avons raté beaucoup d'amitiés saines parce que nous pouvions compter sur nos compagnons de tête, et qu'il était plus facile de se concentrer intérieurement que d'affronter la peur de blesser quelqu'un. J'aime mes doubles, mais ils peuvent aussi être une béquille malsaine pour nous. À l'adolescence et même au début de la vingtaine, c'était si grave que nous nous énervions contre les autres simplement parce qu'ils nous parlaient. Nous voulions être dans notre tête 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et je pense que c'est en partie pour cela que nous sommes restées si longtemps avec nos agresseurs. L'absence d'amitiés saines nous obligeait à nous concentrer sur l'extérieur, et nous détestions cela. Ce qui, honnêtement, est un peu effrayant à admettre.

Opossum
1 mois il y a

"S'il vous plaît, écoutez-vous et écoutez ce dont vous avez besoin."
C'est un très bon conseil ! Je crois que même notre thérapeute dit souvent des choses de ce genre à mon système, et je pense que cela prouve encore plus l'importance de cette déclaration. Même les professionnels ne savent pas toujours ce qui est le mieux... et c'est d'autant plus vrai que chaque système est unique !
/g /pos
-Ty

Aller au contenu principal