Blog T-E-C, Circa 2004

Les blogs peuvent avoir un contenu sensible ou déclencheur. Le lecteur est invité à faire preuve de discernement.

Ici Saoirse. Je suis en congé aujourd'hui parce que, oui, je suis un peu en désordre. J'en parlerai dans un autre billet. Je veux parler de quelque chose que j'ai trouvé aujourd'hui. Nous avons eu un blog internet d'avril à juin 2004 ! Je l'avais totalement oublié. Grâce à la magie du Internet ArchiveWayback Machine, j'ai lu nos pensées d'il y a 20 ans. Nous étions très perturbés. Je ne publierai pas le lien direct vers les archives de l'ancien blog, car c'est extrêmement choquant. Nous ne nous sommes pas retenus. On a parlé de suicide, de coupures, de souvenirs d'abus, tout y est. C'est un peu effrayant que ce soit encore sur Internet.

Que cela serve de leçon : une fois que vous publiez quelque chose en ligne, c'est pour toujours, même si vous le supprimez.

C'est intéressant, parce que je n'avais pas le vocabulaire que j'ai aujourd'hui. À l'époque, il n'y avait pas de différence entre la fusion et l'intégration. Je ne connaissais pas ces choses appelées "sous-systèmes". Je parlais plutôt de nos "clans". Et moi qui croyais que Janet était coincée à propos du DID de nos jours, je vous invite à regarder ça :

Je ne veux pas m'occuper de ça, je ne veux pas m'occuper de ça, je ne veux pas m'occuper de ça, je ne veux pas m'occuper de ça. Je ne veux pas m'occuper de ça !!!! Pourquoi cela ne peut-il pas s'arrêter ? Pourquoi tout cela ne peut-il pas disparaître ? Pourquoi le Dr Cohen ne dit-il pas simplement : " Taisez-vous, vous mentez, cela n'existe pas ! Je ne peux pas faire face à cela. Je ne sais pas comment faire. Je ne sais pas comment faire. Qu'est-ce que je suis censée faire ? Je ne sais plus où j'en suis. J'ai tellement peur. Je voulais que ce soit fini. Je voulais que cela n'ait jamais existé. Pourquoi ai-je dû faire ce putain de défi sur le magnétophone ?! C'était censé montrer que j'étais toujours moi, et que personne ne pouvait répondre. POURQUOI ai-je ensuite une cassette sur laquelle il y a trois versions différentes de moi en plus de MOI ? AAAAAAAAAAAAAAA. Je veux dire que je dois être vraiment dérangé. Pourquoi est-ce que j'invente tout ça ? Je veux dire, je dois l'inventer. Ça ne peut pas être vrai. Pourquoi est-ce que je m'infligerais ça ? Je ne comprends pas, je ne comprends pas, je ne comprends pas, je ne comprends pas, je ne comprends pas, je ne comprends pas, je ne comprends pas, je ne comprends pas, je ne comprends pas, je ne comprends pas, je ne comprends pas, je ne comprends pas, je ne comprends pas. Je n'en peux plus. Et je n'ai même pas pu en parler au Dr Cohen, parce qu'une autre partie de moi s'est mise en marche à sa place. POURQUOI ? Je ne sais pas si je peux supporter ça. D'une certaine manière, je voulais que le Dr Cohen soit au courant pour qu'elle puisse me dire que je mens, ou me mettre sous pilule ou autre. Pourquoi ne peut-elle pas faire ça ? Ce n'est pas ce que je veux ! Je ne veux pas ça du tout ! !! J'ai l'impression que tout mon monde s'écroule. Ça ne peut pas être vrai. Et si c'est le cas, que dois-je faire ? Je suis tellement accablée que je n'arrive même pas à fonctionner. POURQUOI FALLAIT-IL QUE ÇA SORTE ? Pourquoi cela ne pouvait-il pas rester un secret, quelque chose que personne ne devait savoir. Je ne sais pas quoi faire. Je ne peux pas l'accepter. Je sais qu'on m'a diagnostiqué un trouble dissociatif il y a dix ans, mais je refuse de croire que c'était vrai. J'ai dû tout inventer à l'époque, et je dois faire la même chose aujourd'hui. Je veux que cela cesse ! Je veux que tout cela disparaisse. Je ne veux pas parler à d'autres versions de moi. Je ne veux pas avoir affaire à elles. Je ne veux pas qu'elles existent ! !! Je veux juste être moi. C'est tout, juste moi. Il n'y a qu'une seule vraie personnalité par corps, n'est-ce pas ? Le reste doit être faux. Ce n'est pas possible. Pourquoi est-ce que je vis comme ça ? Pourquoi le temps saute-t-il pour moi comme il le fait ? Je ne sais plus où j'en suis. Je ne veux pas de ça du tout !!! Pourquoi n'y a-t-il pas d'autre explication ? Il doit y avoir une autre explication. S'IL VOUS PLAÎT, MON DIEU, QU'IL Y AIT UNE AUTRE EXPLICATION. Je veux juste retrouver ma vie normale. C'est tout ce que je veux. Une vie normale. Pas de dépression. Pas d'histoire d'abus. Pas d'autres personnes en moi. Je veux juste être normal. C'est tout ce que je veux. Je ne veux rien d'autre. Je ne sais pas comment gérer cela. Je suis ravie que ces autres parties de moi se sentent si merveilleusement libres ou quelque chose comme ça, mais j'ai l'impression de perdre la tête. Non, je reprends, j'ai l'impression d'avoir perdu la tête. Je ne veux plus rien savoir de tout ça. Pourquoi tout cela ne peut-il pas disparaître ? Ça ne peut pas être vrai de toute façon. Pourquoi je ne peux pas l'ignorer ? Pourquoi ne voulez-vous pas tous vous en aller ? Je ne veux pas vous parler. Je ne veux pas que vous me laissiez des notes. Je ne veux pas que vous me laissiez des messages. Je ne veux pas de vous dans ma vie ! C'est MA VIE. LA MIENNE. Il n'y a pas de place pour toi ici. VA-T'EN.

Posté par Janet le samedi 10 avril 2004

Croyez-le ou non, c'est l'entrée calme qu'elle a faite ce jour-là. C'est à peu près au moment où nous avons été diagnostiqués comme ayant un DID pour la troisième fois. Manifestement, elle ne le vivait pas bien 🙂 .

Ce qui m'intéresse, c'est que je maîtrisais mieux ma colère à l'époque. Aujourd'hui, j'ai du mal à me laisser aller à la ressentir. En fait, c'est l'une des choses que je traite aujourd'hui. Mais à l'époque, c'est ainsi que je me motivais pour gagner plus de $100 000 euros par an pour la première fois.

Aujourd'hui, j'apprécie vraiment le cadeau que ma colère et, oui, ma rage, m'ont offert. Souvent, c'est ce qui me fait me lever le matin. C'est le feu qui brûle en moi qui me motive à m'améliorer. Vous voyez, ma forme de vengeance consiste à réussir le mieux possible. C'est vraiment un cas de "Va te faire foutre ! I AM QUI VALENT QUELQUE CHOSE. I DO ONT LE DROIT D'EXISTER ! ET JE VOLONTÉ FAIRE QUELQUE CHOSE DE MA VIE !" Lorsque je sens que je ne peux pas continuer, c'est ma COLÈRE qui me motive à continuer. Elle alimente la flamme intérieure de ma volonté. C'est vraiment un facteur de motivation primordial dans ma vie

extrait d'un message de Saoirse du mardi 13 avril 2004

Enfin, la grande nouveauté de ces derniers jours au pays du T-E-C, c'est que Susan est à nouveau pleinement éveillée. J'avais oublié qu'elle écrivait des poèmes. Voici un de ses poèmes tirés du blog de 2004 :

Maman, je ne peux plus être ta petite fille.
je ne peux pas vous dire pourquoi

maman, la dernière personne que j'ai eue, ma seule amie
m'a fait faire quelque chose de mal

Maman, je suis désolée. Je ne peux plus être ta petite fille.
je ne peux pas vous dire pourquoi

Je suis sale maintenant. Sans valeur. Je n'ai même pas pu le faire correctement.
Je suis désolée, je ne peux plus être ta petite fille.

Maman, je sais que tu es triste. Je le vois tous les jours.
Je sais que c'est ma faute. Papa me le dit.

donc je ne serai plus ta petite fille.
Je ne mérite pas de maman de toute façon.

extrait d'un billet de Susan du jeudi 15 avril 2004

Merci de m'avoir accompagnée dans mes souvenirs !

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aller au contenu principal